Homard Lorient

Homard Lorient

Homard à Lorient

Acheté le matin chez notre Fournisseur Local,

notre Homard est garanti 100% Frais et Breton !

 N’hésitez pas à nous Passer Commande pour Votre Homard à Lorient!

Tel. : 02 97 86 79 71

www.lepanieracrabes.fr

Homard Lorient

Culture : Le Homard sur Wikipedia

Le homard est un crustacé décapode, vivant dans la mer. Le genre Homarus comprend deux espèces :

  • le homard européen (appelé en France, homard breton) — Homarus gammarus (Linnaeus, 1758) ;
  • le homard américain (appelé aussi homard canadien) — Homarus americanus (H. Milne Edwards, 1837).

Le homard se distingue facilement de la langouste par la présence de pinces imposantes et par une carapace moins épineuse. Les écrevisses, vivant dans les eaux douces, sont les espèces qui lui ressemblent le plus, mais plus petites (bien qu’il existe en zone tropicale des écrevisses assez grandes pouvant évoquer la couleur et la forme d’un jeune homard).

C’est une espèce qui est en raréfaction, probablement à la fois en raison d’une surexploitation des stocks et de la pollution marine

Homard Lorient

En raison de sa carapace dure, mais souple (crusta en latin) le homard a été classé avec les crustacés. Ses dix pattes expliquent qu’il soit classé dans l’ordre Decapoda (« dix pieds » en grec). Le nom de sa sous-classe Malacostraca signifie que son exosquelette chitineux est plus souple que ceux des mollusques qui ont une coquille parfois très solide mais toujours cassante.

Homard Lorient

Le homard bleu européen

Davantage apprécié en gastronomie que le homard de l’Atlantique ouest dont la carapace est plus sombre, le homard bleu européen, dit aussi homard breton ou encore homard d’Audresselles, a recolonisé depuis dix ans les côtes du nord de la Manche en concomitance avec les phoques qui se nourrissent de poissons mais ne peuvent croquer les crustacés adultes (Les phoques avaient disparu de ces rivages jusqu’en 1999).

Cet afflux de homards dans les filets et les casiers des artisans pêcheurs provoque une baisse du cours du homard bleu qui se négocie autour de quinze euro le kilo chez les mareyeurs de Boulogne sur Mer et moins si le crustacé est « épatté » (s’il lui manque une pince). On commence aussi à pêcher dans la Manche des homards de la même coloration marron et rouge que les homards dit « Canadiens ».

Homard Lorient

Les méthodes d’élevage, bien que maîtrisées (expérimentées en France, Espagne, Norvège et au Canada) ne sont pas rentables, du fait de la durée de croissance nécessaire pour obtenir un animal de taille commerciale. Des « fermes » expérimentales — en Norvège et au Canada — cherchent à accélérer sa vitesse de croissance et travaillent également au repeuplement.

Homard Lorient

La chair du homard est réputée. Il est considéré par certains comme le plus fin des crustacés, devant la langouste. Selon les connaisseurs, les deux espèces de homard n’ont pas tout à fait la même saveur20.

Le homard se cuit à la vapeur, dans l’eau (court-bouillon), au four ou ou sur le gril21. Il peut être mangé froid ou en sashimi. S’il a été bouilli, il faut lui percer la tête une fois la cuisson terminée, pour vider le liquide contenu sous sa carapace.

Un homard mort est considéré comme impropre à la consommation et n’a plus de valeur marchande (les pêcheurs le donnent ou le vendent pour quelques euros). Sorti du vivier, l’arthropode replie brusquement sa queue sur son corps (c’est son réflexe de fuite). Il peut être conservé vivant deux jours dans un réfrigérateur. Il ne doit pas être rincé à l’eau du robinet, car cela le tuerait.

Homard Lorient

Le cuire à la vapeur (15 min en moyenne à la cocotte minute) plutôt que dans l’eau évite que les chairs se ramollissent. Mieux, il peut être cuit au four après l’avoir fendu vivant en deux dans le sens de la longueur (il meurt alors instantanément) avec un couteau à lame courte, pointue et bien rigide, introduite verticalement dans le sillon au milieu de la tête.

Homard Lorient

Ainsi, ce produit de la mer est riche en potassium et en zinc, et c’est sa « queue » (qui est en fait l’abdomen), qui renferme le plus d’éléments nutritifs. Les autres parties comestibles sont les pinces, les pattes, le corail et le foie verdâtre (tomalli ou tomalley). La chair est maigre et savoureuse.

La plupart des amateurs accompagnent le homard de beurre à l’ail, de citron ou de mayonnaise. On peut le manger tel quel, en aspic ou en salade, mais aussi en sauce au cidre, au vin, au champagne ou même à l’anis… Sa carapace et le tomalley parfument les bisques, les soupes de poissons, les ragoûts ou les sauces.

Homard Lorient

Meilleur Sushi Toulon Var 83